Ressource en eau en milieu karstifié, forages et sources du Lez

Publié le par nogds

source lez

Les schistes "shales" des rocheuses exploités de manière industrielle en Amérique du Nord et dans le bassin du St Laurent (Québec) sont constitués pour l'essentiel de couches géologiques très uniformes étendues sur des centaines de kilomètres... Avec les résultats destructeurs sur l'environnement et les nappes phréatiques que le film Gasland a mis en évidence...

 

Dans nos régions, le sous sol est bien plus chaotique, avec des failles profondes consécutives à la formation des Cévennes, failles qui donnent notamment après comblement par des dépôts imperméables de surface, les sources des Matelles, la source du Lez, alimentées par les bassins d'Alès et par les Cévennes.... Des ressources en eau vitales et déclarées d'intérêt public pour la région.

 

http://idata.over-blog.com/4/31/09/70/Photos-E-P-GdS/coupe-geol-BLO.jpgLes résultats de l'usage de la technique de fracturation hydraulique est très risquée dans notre sous sol karstifié (à multiples fracturations, voir contribution des laboratoires géosciences et hydrosciences de Montpellier), probablement plus encore que dans les sols nord-américains où les couches exploitées en profondeur sont souvent recouvertes de couches imperméables.

La coupe géologique ci-contre (cliquer pour afficher) montre que "le sous sol est affecté par de très nombreux "accidents" de structure tels que des failles, des diaclases, des factures diverses résultant de la surrection récente du massif pyréneo-alpin. A titre d'exemple, la coupe ci-contre montre la complexité du sous sol entre Saint-Hyppolite-du-Fort et le cap d'Agde. Les gisements de gaz de schiste sont supposés dans les niveaux marqués Lm (Lias marneux) et éventuellement T (Trias)", source collectif Valleraugue-Aigoual

 

VIDEO-CONFERENCE : GAZ DE SCHISTE DANS LE SUD DE LA FRANCE (source Univ. Montpellier2)

Michel Séranne et Séverin Pistre répondent aux questions géologiques, hydrologiques et environnementales sur l’exploitation des gaz de schistes dans le sud de la France, un peu long mais sans équivalent en terme de qualité et précisions pour la compréhension de notre sous sol et des risques induits par les forages d'exploration et d'exploitation des hydrocarbures non conventionnel

 

Minute 02 : Géologie et hydrocarbures non conventionnels dans les Sud de la France

Minute 21'30 : méthode d'extraction par forage et fracturation hydraulique

Minute 25 : Risques de la fracturation hydraulique pour la ressource en eau et l'environnement

 

 

 

bassin lez combaillaux

IL FAUT ETRE CONSCIENTS QUE LES RESEAUX HYDRIQUES KARSTIFIES DE NOTRE REGION (SOURCE DU LEZ PAR EXEMPLE) SE TROUVENT SUR UN RESEAU DE FAILLES ET PEUVENT ETRES IRREMEDIABLEMENT RENDUS IMPROPRES A LA CONSOMMATION DES LES PREMIERS TEST D'EXPLORATION PAR FRACTURATION HYDRAULIQUE (Additifs de fracturation : fuel, huiles et lubrifiants, 1 camion citerne acide chlorhydrique par forage, benzène mutagène et plus de 600 produits tenus secrets par des brevets...

Plus encore, l'arsenic naturel très concentré dans les poches d'eau de schiste et les éléments naturels radioactifs contenus en profondeur peut être injecté dans les nappes superficielles, ils cont présent en haute concentration dans les eaux de forage à dépolluer en surface.

Enfin, la couche de schiste exploitable est fine et localisée en profondeur. au dessus, des calcaires fracturés, potentiellement joignant les nappes d'eau superficielles.

L'injection d'un camion citerne d'acide Chlorhydrique dans les failles à chaque fracturation dissout le calcaire et peut élargir ces failles pour mettre en contact des eaux superficielles et fossiles. Lorsque les compresseurs de fracturation (600 bars) sont activées, les produits chimiques, les compésés arsenic et éléments radioactifs, le gaz, risquent fortement de remonter par ces failles.

Aux USA, la ville de Pittsburg (1 M hab.) commence à tester l'eau du robinet à la radioactivité.

Pour info, les pétroliers proposent de récupérer les sels des eaux de forages usagées (avec ces arsenics, polluants, métaux lours et composés radioactifs...) pour désaller les routes enneigées... si ça ne remonte pas par les failles, ce sera tout simplement retourné à la nappe par le sol! source Pittsburg post-gazette

 

 

sources karst montpellier nord

LE TEMPS DE DEPOLLUTION NATUREL D'UNE NAPPE PHREATIQUE (RETOUR A LA POTABILITE) EST VARIABLE, IL VA COMMUNEMENT DE QUELQUES CENTAINES A QUELQUES MILLIERS D'ANNEES... Temps considéré comme très court à l'échelle géologique mais que vous admettrez comme très long à l'échelle de l'espérance de vie de vos enfants. 

 

"Un tir de fracturation peut provoquer des fissures qui sortent de la couche imperméable du gisement de gaz de schiste, ou rejoigne inopinément une faille ou zone de fracture pré-existantes.

Alors, d'énormes quantités d'eau polluée par les additifs se disperseront irréversiblement dans les roches environnantes, avec les risques de pollutions des couches avoisinantes à long terme.

Après les phases de mise en production par la fracturation, du gaz pourra également s'échapper des roches magasins et rejoindre d'autres couches, des nappes phréatiques voisines ou plus au-dessus, en migrant lentement vers la surface suivant des chemins de failles.

coupe causses revuePNCDans le cas des Causses, les couches géologiques supposées contenir le gaz dit de schiste sont justes au dessous des calcaires et dolomies qui renferment de très grandes réserves d'eau (grottes et réseaux karstiques). Ces réservoires naturels alimentent non seulement les villages caussenards et des avant causses mais, aussi, une partie des cours d'eau et des villes au sud des causses. L'image ci-contre montre la vulnérabilité de la situation dans les causses. Sur la figure, les niveaux où le gaz de schiste est recherché sont dans les argiles et marnes du Jurassique inférieur (le Lias)." source collectif Valleraugue-Aigoual


 

coupe montpellier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article